A L’occasion du 200ème anniversaire de la naissance d’Ivan TOURGUENIEV, né à Orel (Russie), le 28 octobre 1818, nous vous proposons la lecture théâtralisée d’une trentaine de lettres choisies parmi les centaines de missives que ce géant de la littérature russe échangea, pendant la seconde moitié du 19ème siècle, avec deux immenses artistes de son temps :

Gustave Flaubert, autre géant de la littérature, avec lequel il développa une relation d’amitié profonde, d’homme à homme et d’écrivain à écrivain, relation sensible et franche faite d’admiration réciproque et de solidarité :

Flaubert à Tourgueniev : Je n’y ai pas tenu, cher ami ! J’ai ouvert votre livre… Et je L’ai dévoré. Quel immense bonhomme vous êtes ! Je ne vous parle pas du Roi Lear de Ia steppe… mais… surtout de L’Abandonnée. Je ne sais pas si jamais vous vous êtes montré plus poète et plus psychologue ! C’est une merveille, un chef d’œuvre. Et quel art ! Que de malices d’exécution sous cette apparente franchise !… Comme ça fait du bien d’admirer !…

Tourgueniev à Flaubert : Le « Saint Julien » est traduit, se trouve dans les mains de l’éditeur – et sera payé au taux habituel pour moi – c’est-à-dire qu’il vous reviendra 300 roubles… par feuille d’impression… J’ai donné le « Cœur simple » à une demoiselle de lettres russe qui manie très bien la langue …et si elle se tire de la chose à son honneur, je pourrai aussi lui confier « Hérodiade ». Naturellement je reverrai la traduction avec le plus grand soin, je la recopierai s’il le faut….

Pauline Viardot, sœur cadette de la Malibran, immense cantatrice comme elle, applaudie sur toutes les scènes d’Europe, avec qui Tourgueniev tissa des liens d’amitié amoureuse, via notamment une abondante correspondance où il confie les hésitations et les certitudes de sa vie d’homme et d’écrivain, ses angoisses, ses sentiments et son amour. Tourgueniev qui aime Pauline Viardot comme jamais il n’avait aimé aucune femme :

Vous me permettez, n’est-ce pas, de vous confier tout, mais tout ce que je ferai, ce que je déciderai, ce qui m’arrivera. La pensée de vivre ainsi sous vos yeux me fera beaucoup de bien et beaucoup de plaisir…

… Comme je désire que vous sachiez tout ce qui se passe dans ma vie, comme j’éprouve un véritable bonheur, une sensation de devoir accompli, toutes les fois que je vous fais part de tout ce que je pense, de tout ce qui me touche…

Lieux : Musée Européen Ivan Tourgueniev à Bougival le 29 juin 2018,
Fondation d’entreprise La Poste le 1er octobre 2018.

Choix des lettres et montage : Nelly Antoine, Marion Baude.

Distribution : Françoise Gillard, 507ème sociétaire de la Comédie-Française, dans le rôle de Pauline Viardot,
Eric Génovèse, 499ème sociétaire de la Comédie-Française, dans le rôle d’Ivan Tourguéniev (29 juin et 1er octobre 2018),
Christian Gonon, 517ème sociétaire de la Comédie-Française, dans le rôle de Gustave Flaubert (1er octobre 2018),
Hervé Pierre
, 522ème sociétaire de la Comédie-Française, dans le rôle de Gustave Flaubert (29 juin 2018).

Récitant : Alain Ghazal, comédien voix off.

Accompagnement au violoncelle : Florence Hennequin, musicienne.

 

La Compagnie Les Signatures remercie la Fondation d’entreprise La Poste et la MGEN pour leur soutien.

Ainsi que les 57 personnes ayant contribué à la réalisation de ce spectacle
via la plateforme de financement participatif Ulule :

Myriam Antaki, Luce Antoine, Nelly Antoine, Monique Barbaroux, Caroline Baude, Marion Baude, Sophie Baude, Patrick Burgan, Alain Caylus, Jean-Claude Chauvin, Thomas Coquelin, Jany de Chambrun, Mercedes Deambrosis, Julien Delas, Bénédicte des Mazery, Ananda Devi Anenden, Odile Dot, Evelyne Dray, Tatiana Dumas, Thérèse Dussaut, Adrien Esteves, Dominique Fabre, Pascale Floc’h, Jeanne Gelin, Alain Ghazal, Marie Goujon, Annie Grenade, Pierre-Noël Grenade, Catherine Guinefort, Martine Hainaut, Joël Lebret, Clément Malardé, Claude et Jacqueline Malherbe, Aurélia Marceau, Corine Marcien, Ariane Martinez, Carole Martinez, Philippe Menestret, Claire Cécile Mitatre, Françoise Mitatre, Michel Mitatre, Nicolas Montanari, Claire Ollivier, Francine Paponnaud, Danielle Pariente, Julie-Marie Parmentier, Christiane Perez, Marie-Line Pichon, Helene Retzepopoulos, Denis Sebbah, Marc Sebbah, Serge Sebbah, Didier Séror, Evelyne Verrien, Annie Volff, Vida Zabraniecki.

La Compagnie Les Signatures remercie également Pavel Gomziakov
pour son arrangement du Chant des oiseaux de Pablo Casals.